CM 2018 – Bleus – Lucas Hernandez : «J'aime quand c'est difficile»

Lisez L'article Original

CM 2018 Bleus

Publié le

Lucas Hernandez s’est livré au micro de Pierre Nigay, lors d’un entretien diffusé ce mardi dans L’Equipe d’Estelle sur la chaîne L’Equipe.

Dans l’entretien qu’il a accordé à Pierre Nigay, Lucas Hernandez s’est exprimé sur sa bonne performance face à l’Italie qui lui a permis de gagner des points auprès du sélectionneur Didier Deschamps : «J’ai essayé de faire mon meilleur match, de tout donner, de montrer au coach que si jamais à la Coupe du monde il a besoin de moi, il pourra compter sur moi. J’ai fait mon match et c’est vrai que j’ai pu marquer des points.»

Le jeune international a également évoqué son goût de l’effort et de la souffrance sur un terrain : «J’ai le goût de souffrir, de savoir défendre. C’est vrai que je suis habitué à défendre. Défensivement, je suis un arrière gauche qui est présent. Dans les duels, je suis toujours là. Plus c’est difficile, plus j’aime. J’aime bien quand les spectateurs voient des gros matches et si je peux être dans le spectacle, c’est encore mieux.»

Avant d’aborder les consignes de Didier Deschamps pour le poste de latéral gauche ainsi que son statut dans le groupe France : «Il (Didier Deschamps) veut que les deux latéraux jouent haut, c’est eux qui font le jeu écarté. C’est à nous de prendre tout le terrain, de bien défendre mais aussi d’attaquer. Je peux être remplaçant ou titulaire. Je ne vais jamais baisser les bras, je vais continuer à travailler pour essayer d’être titulaire si je suis sur le banc, et de rester titulaire si jamais je le suis. Benjamin Mendy est numéro 1, c’est un très grand défenseur. Mais je suis aussi là pour instaurer de la concurrence et poser des soucis au coach.»

Rédaction

Laisser un commentaire