PSG : les choix d'Emery font débat

Lisez L'article Original
http://photo.maxifoot.fr/emery-psg-1.jpg

Pour le 8e de finale aller de la Ligue des Champions, Unai Emery avait décidé d’effectuer des choix forts. Des paris perdus pour l’entraîneur du Paris Saint-Germain au vu de la défaite 3-1 concédée à Santiago Bernabeu, même si tout n’a pas été mauvais.

PSG : les choix d'Emery font débat

Les choix d’Emery face au Real n’ont pas été payants.

Il était environ 19h45 mercredi lorsque la composition officielle du Paris Saint-Germain est tombée. Pour ce match capital sur le terrain du Real Madrid, en 8e de finale aller de la Ligue des Champions, Unai Emery avait décidé d’effectuer des choix forts. L’Espagnol a-t-il été inspiré ? Le score au tableau d’affichage (1-3) ne lui donne pas vraiment raison.

Lo Celso est passé au travers

Grosse interrogation de ces derniers jours, le poste de sentinelle a donc été confié à Giovani Lo Celso. Et ce fut un échec. Très performant en Ligue 1 ces derniers mois, l’Argentin a manqué d’expérience pour un match d’un tel niveau. Le joueur de 21 ans a affiché beaucoup trop de carences dans les duels, pesant très peu à la récupération et ne parvenant pas à bloquer Luka Modric, souvent libre.

Lo Celso a aussi pris des risques inconsidérés à 25 mètres de son but qui ont débouché sur deux pertes de balle dangereuses après une talonnade et un petit pont manqués. Pire, il a concédé un penalty pour une faute évitable sur Kroos en posant la main sur l’épaule de l’Allemand. Le score était alors de 1-0 pour le PSG et ce but égalisateur juste avant la pause a fait mal. On peut se dire qu’Emery aurait sans doute pu faire confiance à un Lassana Diarra plus expérimenté.

Kimpembe a tenu le choc, mais…

L’autre choix fort d’Emery était la titularisation de Presnel Kimpembe. Comme annoncé plus tôt dans la journée, il avait donc choisi de laisser Thiago Silva sur le banc. Sans doute le choix le plus tranché depuis son arrivée dans la capitale. Le Brésilien payait-il une certaine fragilité psychologique lors des grands rendez-vous ? C’est bien possible, même si le coach parisien évoquait un choix tactique juste avant la rencontre.

Le jeune défenseur n’a pas raté son match et s’est même montré plutôt solide, mais il est coupable d’une mauvaise relance sur le deuxième but madrilène après une charge de Ronaldo jugée licite par l’arbitre. Est-ce que Paris n’aurait pas pris ces trois buts avec Thiago Silva ? Impossible de le savoir, mais on se demande s’il était vraiment judicieux finalement de le laisser sur le banc lors de cette manche aller.

Un coaching étrange

Si le onze de départ d’Emery alimente donc les débats, son coaching en cours de match est aussi pointé du doigt. Laisser Lo Celso sur la pelouse jusqu’à la 85e minute est un choix plutôt étonnant. L’Espagnol voyait bien que son jeune joueur était en difficulté et il aurait pu le sortir bien avant. Mais la décision la plus surprenante est sans doute le remplacement d’Edinson Cavani par Thomas Meunier un peu après l’heure de jeu.

La sortie de l’Uruguayen, totalement transparent, n’était pas imméritée même s’il aurait pu profiter des espaces en fin de rencontre. On peut toutefois se demander pourquoi Emery n’a pas fait entrer un Angel Di Maria en feu depuis le début de l’année par exemple. «Quand Thomas Meunier est entré aux côtés de Dani Alves, nous avons mieux maîtrisé le couloir droit. Cela correspond aussi à notre meilleure période» , s’est justifié le coach parisien. Le Belge a pourtant pris l’eau et les deux derniers buts madrilènes viennent de son côté.

Quelles conséquences pour Thiago Silva et Di Maria ?

Si rien n’est encore perdu pour le Paris SG, qui recevra au retour le 6 mars prochain au Parc des Princes, on peut néanmoins s’interroger sur l’impact psychologique de certains choix. Comment Emery va récupérer Thiago Silva, lui qui n’est pas sorti des vestiaires pour l’échauffement ? Bon courage à l’Espagnol pour redonner confiance à son capitaine après cette «mise à l’écart» soudaine qui n’a pas été payante au tableau d’affichage. «Tactique, tactique ? Quelle tactique ? Afff…» , a publié sa femme Isabele Da Silva sur Instagram.

De même, Emery va devoir trouver les bons mots pour rassurer Di Maria, qui a compris hier soir que malgré tous ses efforts, lui qui était titulaire lors des onze matchs précédents, il restait une solution de remplacement derrière la «MCN» . Et alors qu’il aurait pu évoluer au milieu de terrain, son coach a même préféré faire entrer Julian Draxler en fin de rencontre. Passer tout le match sur le banc, ce n’est pas mérité pour l’Argentin, qui pourrait avoir du mal à le digérer. Sa femme, elle, a déjà affiché son agacement. «Tes efforts + ton travail supplémentaire + tes buts + tes passes décisives + ton meilleur moment = le banc» , a-t-elle écrit sur Instagram. Ambiance…

Comprenez-vous les choix d’Emery face au Real ? N’hésitez pas à réagir et à débattre dans l’espace «Ajouter un commentaire» …

Laisser un commentaire