Saint-Etienne – PSG : l’incroyable raté de Cavani

Lisez L'article Original
http://s1.lprs1.fr/images/2018/04/06/7650774_b3adbae8-39dc-11e8-93c1-94c5dcf16de2-1.jpg

Le raté de l’année. Edinson Cavani s’est fait une réputation de tueur des surfaces dont le fusil se grippe parfois de manière incompréhensible. En général, cela ne prête pas à préjudice, au vu de ses statistiques affolantes. Vendredi soir, son incroyable loupé a peut-être coûté deux points au PSG, qui a arraché le nul in extremis face à Saint-Etienne. Dans une deuxième mi-temps où Paris réagissait enfin, il a vendangé une occasion de folie. Di Maria, parti du milieu de terrain sur une ouverture de Lo Celso, avait totalement fixé la défense et déchiré la moitié de terrain stéphanoise. La course de l’Uruguayen était parfaite pour le décalage de Di Maria, en pleine course.

Le bug, le court-circuit, la grosse boulette

Cavani n’avait plus qu’à pousser pour effacer 75 minutes d’approximations parisiennes. Plat du pied, sécurité. Et puis le bug, le court-circuit, la grosse boulette. Le Matador a trop ouvert son pied et manqué le but complètement déserté par Ruffier (76e). Au lieu de finir l’action comme elle le devait : sur les genoux ou en mimant une carabine pour célébrer, le goleador s’est planté dans la surface plié en deux, la tête enfouie dans les mains, pendant que Geoffroy-Guichard fêtait l’action comme un but stéphanois, jusqu’aux commentateurs locaux subjugués.

Le record de Zlatan attendra

Franchement, il y avait beaucoup plus difficile que cette action pour revenir à hauteur d’un record historique détenu par Zlatan Ibrahimovic. Le Suédois a marqué 113 buts en Ligue 1 sous le maillot parisien. Un de plus que le Sud-Américain, qui patientera encore.

La soirée a été placée sous le signe de la contrariété. Alors qu’il avait marqué un doublé en finale de la Coupe de la Ligue contre Monaco (3-0), l’attaquant avait de quoi être déçu de ne pas être aligné d’entrée. Il a d’ailleurs zappé l’échauffement avant la rencontre, ce qui est autorisé par le staff parisien mais qui ne démontre pas souvent un moral au beau fixe. A la pause, en revanche, Cavani a répété des gammes avec abnégation, en compagnie d’un préparateur du PSG.

Ruffier impérial

Comme si son raté ne suffisait pas, Edinson Cavani a en toute fin de match, au moment où il a cru se racheter, il a subi l’un des arrêts de la saison. L’œuvre de Stéphane Ruffier, alors que l’attaquant avait plutôt bien joué le coup, à bout portait. Le réflexe du gardien était abasourdissant.

Cette mauvaise soirée, nuancée par le coup de main de Debuchy dans le temps additionnel, confirme une deuxième moitié de saison beaucoup plus difficile, après un retour des vacances en retard qui avait fait parler. Cavani n’a marqué « que » 12 de ses 38 buts de la saison (club et sélection confondus) en 2018. En Ligue 1, le choc est encore plus marqué : 5 buts en 10 matchs en 2018, contre 19 en 18 matchs sur la phase aller.

Saint-Etienne – PSG (1-1). Les Parisiens font profil bas

LIRE AUSSI >Pour Debuchy, «l’image du PSG a fait un grand bond en avant»

Laisser un commentaire