Real Madrid-Juventus : les notes du match

Lisez L'article Original
http://www.footmercato.net/images/a/le-duel-entre-ronaldo-et-chiellini-a-tenu-toutes-ses-promesses_224445.jpg

La Juventus devait réaliser l’exploit pour atteindre le dernier carré de la Ligue des champions. Battue 3-0 à l’Allianz Stadium à l’aller, la Vieille Dame se frottait au double tenant du titre madrilène qui n’avait absolument pas l’intention de subir une remontada comme le Barça la veille. Fort de ses trois buts d’avance, Zinedine Zidane optait pour un 4-4-2 et titularisait Vallejo en charnière centrale aux côtés de Varane et Gareth Bale au profit de Karim Benzema en attaque. Côté turinois, Massimiliano Allegri alignait le 4-3-3 de la dernière chance avec le trio Mandzukic, Higuain, Douglas Costa en pointe. Dès les première minutes, la Juve prenait les commandes du match. Douglas Costa récupérait le cuir au milieu du terrain et transmettait à Khedira dont le centre trouvait la tête de Mandzukic qui crucifiait Navas (0-1, 2e). Galvanisés par cette ouverture du score, les hommes d’Allegri pilonnaient le côté gauche de la défense madrilène. Douglas Costa profitaient des tergiversations de Varane et Vallejo pour déborder et centrer fort devant les buts.

Navas détournait le ballon dans les pieds d’Higuain qui butait sur le portier madrilène (7e). Après une entame catastrophique, le Real montrait enfin le bout de son nez. Sur un bel enchaînement entre Ronaldo et Modric, Gareth Bale se retrouvait seul devant Buffon mais voyait sa frappe repoussée par le gardien italien (10e). Le match s’emballait et la Juve se rapprochait du deuxième but. Sur un corner tiré par Pjanic, le ballon passe devant tout le monde et arrive dans les pieds de Mandzukic surpris qui ne peut conclure (15e). Le rythme chutait après un premier quart d’heure d’une intensité incroyable. Les Merengues se montraient plus pressants, Bale écartait le jeu pour Ronaldo sur la gauche qui lançait Isco dans la surface. Le milieu espagnol butait sur Buffon (33e). Mais la Juventus tirait une nouvelle fois son épingle du jeu. Décalé sur la droite, Lichsteiner adressait un excellent centre pour la tête de Mandzukic qui trompait une nouvelle fois Navas (0-2, 37e). Le tenant du titre réagissait sur un coup-franc tiré par Kroos qui trouvait Varane dont la tête s’écrasait sur la barre (45+2).

Le Real Madrid frôle la correctionnelle

Au retour des vestiaires, la Juve essayait de faire mal au Real. Sur un rush solitaire, Douglas Costa concluait d’une lourde frappe qui s’envolait dans les travées du Bernabeu (48e). Madrid se procurait une opportunité peu avant l’heure de jeu avec Lucas Vazquez fraîchement rentré à la baguette. Ce dernier adressait un excellent centre pour Ronaldo dont la frappe croisée était bien captée par Buffon (57e). Loin de se laisser impressionner, la Vieille Dame répliquait avec Pjanic qui servait Higuain aux abords de la surface, dont la frappe était bien repoussée par Navas (59e). La Juve totalement décomplexée enchaînait. Côté droit, Douglas Costa distillait un excellent centre mal négocié par Navas, Matuidi en profitait pour pousser le ballon au fond des filets (0-3, 61e).

Sonné, le Real Madrid semblait accuser le coup face à une formation turinoise métamorphosée. Isco s’essayait à la frappe de loin, sa tentative déviée obligeait Buffon à se détendre et à détourner en corner (78e). Dans la foulée, Raphaël Varane se trouvait à la réception d’un centre de Lucas Vazquez et voyait sa frappe en pivot filer juste à côté (80e). Dans les dernières minutes, le Real jetait ses dernières forces dans la bataille pour éviter les prolongations. Dans les ultimes secondes du match, sur une remise de Ronaldo, Lucas Vazquez se faisait faucher par Benatia. L’arbitre indiquait le point de penalty et expulsait Buffon pour contestations. Cristiano Ronaldo convertissait l’offrande et qualifiait le Real Madrid pour les demi-finales de la Ligue des champions (1-3, 90+7).

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L’homme du match : Douglas Costa (8) : l’ailier brésilien a démarré la rencontre en trombes en récupérant le ballon dans les pieds de Casemiro sur le premier but des siens (0-1, 2e). Insaisissable sur son côté droit, il a martyrisé Marcelo et la défense madrilène par ses appels incessants et sa faculté à percuter. Dans le second acte, il a moins eu l’occasion de se mettre en évidence offensivement. Son centre mal négocié par Navas permet à Matuidi de marquer le troisième but turinois (0-3, 61e). Une rencontre de haute facture pour le virevoltant auriverde.

Real Madrid

- Navas (4,5) : rapidement battu par Mario Mandzukic, le portier madrilène n’a pas eu de temps d’adaptation (1-0, 2e). Il se rattrapait toutefois d’un double arrêt devant Douglas Costa puis Gonzalo Higuain (7e). Il encaissait toutefois un nouveau pion sur une tête de Mandzukic (2-0, 37e). Précieux, le gardien costaricien se détendait pour repousser une frappe d’Higuain (59e). Néanmoins, il réalisait une grosse erreur dont profitait Blaise Matuidi (3-0, 61e).

- Carvajal (5) : un peu en retard sur l’ouverture du score de la Juventus (1-0, 2e), le latéral s’était rapidement ressaisi. Porté vers l’avant et excellent dans l’anticipation, il apportait du surnombre en phase offensive. Il était averti pour une faute sur Mario Mandzukic (22e). Face au Croate, il devait encore s’incliner dans le jeu aérien sur le second but de la Juventus (2-0, 37e). En seconde période, il était moins présent offensivement, mais tenait davantage Mario Mandzukic.

- Varane (3,5) : souvent exposé par son milieu de terrain, le Français prenait l’eau sur le début de rencontre. Mieux par la suite, il tentait de redresser la barre. Sur coup franc, il plaçait une tête sur la barre transversale juste avant la mi-temps (45e +2). Toujours dans le dur au retour des vestiaires, il avait du mal à assumer le rôle de leader de sa défense. Porté vers l’avant, il se distinguait sur coup de pied arrêté avec plusieurs tentatives (75e et 80e).

- Vallejo (4,5) : titularisé en l’absence de Sergio Ramos, le jeune espagnol s’est rapidement retrouvé en difficulté. Laissé à dépourvu, sur de nombreuses contre-attaques de la Juventus, il parvenait néanmoins à ne pas se faire surprendre. En seconde période, il continuait à montrer de belles dispositions malgré la pression. Attentif, il réalisait notamment un excellent sauvetage devant Khedira (76e). Un baptême du feu difficile, mais loin d’être décevant pour le joueur formé à Saragosse.

- Marcelo (3,5) : souvent pris à défaut dans son couloir lors des dix premières minutes, il était complètement dépassé sur son entame de match. Mieux par la suite, il resserrait les boulons et se projetait davantage. A l’image d’une frappe puissante qui volait au-dessus du but de Buffon (30e). Toutefois il replongeait en seconde période face à la forte activité de Douglas Costa et prenait un carton jaune pour une faute sur ce dernier. Il relevait uniquement la tête au moment où son compatriote piochait physiquement.

- Casemiro (3,5) : auteur d’une perte de balle sur l’ouverture du score de la Juventus (1-0, 2e), le Brésilien ne commençait pas le match de la meilleure des façons. Davantage présent dans les duels par la suite, il venait porter soutien à une défense centrale dépassée. Remplacé à la pause par Marco Asensio (5,5) qui réalisait une entrée timorée. Moins tranchant qu’à l’accoutumée, il a toutefois délivré des centres dangereux en fin de match.

- Kroos (5) : assez timide en début de rencontre, l’Allemand montait en régime au fil des minutes. Excellent dans la conversation du ballon et dans les remises. Il tentait sa chance peu après la demi-heure de jeu, mais se heurtait à Pjanic puis Khedira (32e). Assez serein dans le second acte, il ne parvenait pas à amener suffisamment de danger. Un match sans trop de saveur de la part de l’ancien joueur du Bayern Munich.

- Modric (4) : complètement muselé par Blaise Matuidi en première période, le Croate ne réussissait pas à s’exprimer. Souvent pris de vitesse, il avait du mal à s’exprimer pendant une bonne demi-heure. Assez timoré, il ne parvenait pas à mettre son empreinte sur la rencontre. Entamé physiquement, il était suppléé par Matteo Kovacic (76e) qui apportait de l’impact en fin de rencontre.

- Isco (6,5) : bien rentré dans sa rencontre, il inscrivait un but très rapidement, mais celui-ci était annulé pour hors-jeu (14e). Facile techniquement, il faisait de nombreuses différences en un contre un. Il manquait ensuite un face à face contre Buffon (34e). Leader technique der son équipe, il manquait de peu de réduire l’écart sur une frappe lourde (78e).

- Bale (3,5) : le Gallois était tout proche d’égaliser en début de match avec une astucieuse talonnade qui ne trouve pas le cadre de Gianluigi Buffon (10e). Souvent redescendu pour défendre, il n’était pas économe dans les efforts, mais ne réussissait pas à faire des différences. Remplacé à la pause par Lucas Vazquez (6,5) qui apportait davantage de vivacité dans son couloir. Il obtenait le penalty transformé par Cristiano Ronaldo en toute fin de match (90e+3).

- Ronaldo (6) : a l’origine de la première grosse occasion du Real, signé Gareth Bale (10e), il se montrait très disponible en début de match. Par la suite, il déclenchait une frappe que Buffon repoussait dans les pieds d’Isco, mais son but était refusé pour hors-jeu (14e). Toujours, dans le tempo, il n’arrivait cependant pas à faire la différence. Peu avant l’heure de jeu, il mettait à nouveau à contribution le portier italien (58e et 74e). Sur penalty, il inscrivait le but de la qualification en toute fin de rencontre (3-1, 90e +7)

Juventus

- Buffon (6) : le légendaire portier italien n’est pas exempt de tous reproches sur ses premières prises de balles. En témoigne sa faute de mains sur la frappe de Bale (10e) sans conséquence heureusement. Il s’est bien ressaisi par la suite notamment sur un face à face avec Isco (33e). Il sauve les siens à deux reprises sur une frappe de Ronaldo (57e) et sur une frappe déviée d’Isco (78e). Malheureusement pour lui, le gardien turinois termine son aventure en Ligue des champions sur une expulsion (90+5)

- Alex Sandro (5,5) : le latéral gauche brésilien s’est évertué à contenir les assauts de Gareth Bale dans son couloir. Il s’est cependant permis quelques montées en fin de première période. Il a très bien défendu face à Asensio, malgré ses multiples assauts.

- Chiellini (5) : le défenseur central italien effectue une intervention salvatrice dans la surface au moment où Kroos allait armer (12e). le roc transalpin a usé de son sens du sacrifice et du placement pour apporter de la sérénité à sa défense. Il a parfois souffert face à Ronaldo mais n’a jamais baissé pavillon.

- Benatia (5) : son duo avec Chiellini est extrêmement complémentaire. Rarement pris à défaut, il a eu fort à faire avec Cristiano Ronaldo. Si il a parfois semblé au bord de la rupture, il s’est évertué à jouer juste et à apporter de la sérénité à son équipe au plus fort de la domination madrilène. Il commet l’irréparable dans les ultimes secondes sur Lucas Vazquez (90+5) qui entraîne l’élimination de son équipe.

- De Sciglio () : remplacé au bout de dix sept minutes par Lichsteiner (5,5) qui a mis du temps avant de rentrer dans son match. Si ses premières minutes se sont résumées à des erreurs techniques et des fautes, il s’est vite rattrapé. Son excellent centre permet à Mandzukic d’inscrire le deuxième but de la Juve (0-2, 37e). Le latéral suisse a plus souffert dans le second acte. Toujours à la limite, il n’a rien lâché usant de son expérience.

- Pjanic (6) : l’ancien Lyonnais a causé bien soucis dans l’entrejeu au Real. Sa qualité technique dans les transmissions reste toujours aussi importante pour son équipe. Sa complémentarité avec Matuidi et Khedira est un atout pour la Vieille Dame. Il aurait pu devenir passeur décisif si Higuain n’avait pas vu sa tentative bien repoussée par Navas (59e).

- Matuidi (7) : l’infatigable français reste toujours aussi précieux par son énorme activité et son sens du sacrifice. L’international tricolore a avalé les kilomètres et bien muselé Modric. Il a essayé de se projeter sur le côté gauche quand il en avait l’opportunité. Toujours aussi vaillant sur le pré, il est récompensé par un but certes chanceux, qui permet aux siens de croire à la qualification (0-3, 61e). Un match sérieux et généreux.

- Khedira (6,5) : l’international allemand n’a pas tergiversé dès les premières secondes de jeu. Son excellent centre trouve la tête de Mandzukic pour l’ouverture du score (0-1, 2e). Pour son retour au Bernabeu, il s’est montré plutôt offensif sur le pré. N’hésitant pas à participer à la construction des actions, il a reculé logiquement dans le second acte.

- Mandzukic (7,5) : l’attaquant croate a converti sa première opportunité d’une superbe tête pleine de sang-froid (2e). Un premier but qui mettait les siens sur les bons rails. Menace constante pour la défense madrilène, l’international croate a crucifié une deuxième fois de la tête Navas suite à un excellent service de Lichsteiner (0-2, 37e). Il père énormément sur les défenses. Dans le second acte, il a moins pesé sur les événements se montrant plus discret.

- Higuain (5.5) : l’attaquant argentin effectuait lui aussi son retour au Bernabeu. Mais il fut plus discret que son compère de l’attaque. Il aurait pu marquer le deuxième but des siens en suivant bien l’action sur un ballon relâché par Navas (7e). L’ancien attaquant du Real n’a pas eu beaucoup d’opportunités à se mettre sous les dents. Sur un service de Pjanic, sa frappe est bien repoussée par Navas (59e).

- Douglas Costa (8) : voir ci-dessus.

Laisser un commentaire