L'OL songe à Leander Dendoncker !

Lisez L'article Original
http://www.footmercato.net/images/a/leander-dendoncker-ici-a-gauche-plait-a-l-ol_229059.jpg

Jean-Michel Aulas l’a dit et répété, l’Olympique Lyonnais a bien l’intention de mener un mercato estival ambitieux pour son retour en Ligue des Champions. Les Gones creusent des pistes aux quatre coins de l’Europe et du monde, de Valentin Rongier (23 ans, FC Nantes) à Lucas Verissimo (22 ans, Santos) en passant par Jason Denayer (22 ans, Manchester City), Mamadou Sakho (28 ans, Crystal Palace) ou encore Diego Lainez (18 ans, América Mexico).

RMC ajoute ce mardi un nouveau nom sur la longue liste des joueurs ciblés par les pensionnaires du Groupama Stadium. Il s’agit de Leander Dendoncker (23 ans). Selon les informations de la radio, le polyvalent international belge (5 sélections), présent au Mondial en Russie avec les Diables Rouges, capable d’évoluer aussi bien milieu de terrain que défenseur central, plaît à la cellule de recrutement rhodanienne, qui l’a bien placé sur sa short-list. Le natif de Passendale avait déjà été proche de rejoindre la Ligue 1 l’été dernier.

Dendoncker enfin en L1 ?

Le Paris SG avait été annoncé sur ses traces. L’AS Monaco s’était sérieusement penchée sur lui, songeant à recréer la paire qu’il formait avec Youri Tielemans (21 ans) chez les Mauves. Seulement, le club de la Principauté n’avait pas été plus loin, Fabinho étant resté. « C’est maintenant à moi de me reconcentrer et de tout donner pour Anderlecht. Ce ne sera pas facile. Je regarde maintenant vers l’avant et je veux jouer à nouveau le plus tôt possible. Avant tout pour l’aspect mental », a-t-il indiqué.

Sous contrat jusqu’en juin 2021, il pourrait bénéficier d’un geste de la part de sa direction cet été, qui pourrait se montrer, toujours selon RMC, moins gourmand que prévu. L’opération pourrait se faire pour une somme de 22 M€ hors bonus. L’OL devra, s’il souhaite aller au bout des idées dans ce dossier, composer avec la concurrence de West Ham, visiblement en pole position pour l’heure.

Laisser un commentaire