3 « lofteurs » de Bielsa, 3 bonnes affaires du mercato

Lille remet le « loft » au goût du jour. Comme l’a révélé Julian Palmieri dans une interview à FootMercato ce lundi, la direction sportive du LOSC a écarté au moins sept joueurs du groupe professionnel lillois, les invitant à s’entraîner à l’écart de leurs coéquipiers. Une pratique déjà vue à Marseille il y a quelques années, notamment en 2014 à l’arrivée de Marcelo Bielsa.

Désireux de limiter son groupe « Pro 1 » à 18 joueurs, le technicien argentin a donc clairement fait comprendre à certains joueurs sous contrat qu’ils n’entraient pas dans ses plans. Parmi eux, quelques-uns ne devraient pas éprouver beaucoup de difficultés à trouver un nouvel employeur. Zoom sur trois bonnes affaires à saisir du côté lillois cet été.

Rio Mavuba, pour l’expérience

  • Pourquoi il est indésirable : C’est peut-être la décision la plus symbolique du nouveau staff lillois. En écartant Rio Mavuba, le LOSC nouvelle version tourne la page des dernières saisons et pousse vers la sortie le capitaine emblématique du doublé de 2011. Présent au club depuis 2008, l’ancien international français a connu une dernière saison en dents de scie dans le Nord.
  • Ce que l’on sait : Pas grand-chose. Fin juin, Mavuba expliquait qu’il avait appris sa non-convocation à la reprise collective. « Je ne sais pas, on verra, j’ai encore deux ans de contrat », expliquait-il alors.
  • Un challenge qui lui irait bien : Strasbourg. On le verrait bien encadrer de son expérience l’effectif du Racing. Avec la fougue de Thierry Laurey, la passion de la Meinau et la perspective d’une belle aventure en L1, ça peut lui offrir une dernière expérience mémorable. A condition de faire un certain effort financier, probablement.

Naïm Sliti, pour la vista

  • Pourquoi il est indésirable : Il n’a jamais vraiment réussi à s’imposer au LOSC, où il a alterné le bon et le moins bon. Dès la saison dernière finie, Sliti avait expliqué qu’il envisageait sérieusement de quitter le Nord. L’arrivée de Marcelo Bielsa n’aura donc pas changé ses plans.
  • Ce que l’on sait : Sliti a posé dans ses rares déclarations deux conditions. Premièrement, il veut être transféré et non prêté. Deuxièmement, il est en quête de temps de jeu. L’Espérance de Tunis, Gijon, l’Espanyol Barcelone et le club turc de Kasimpasa se sont montrés intéressés, selon Goal.com.
  • Un challenge qui lui irait bien : L’Espagne. Révélation de National puis de Ligue 2 avec le Red Star ces dernières années, le milieu offensif tunisien a la vivacité et la qualité technique pour briller de l’autre côté des Pyrénées.

Vincent Enyeama, pour la sécurité

  • Pourquoi il est indésirable : Là, cela relève vraisemblablement d’une décision directe de Marcelo Bielsa. Considéré comme un des meilleurs gardiens du championnat de France, le Nigérian de 34 ans paie peut-être son âge relativement avancé. A moins que l’Argentin ait un autre profil en tête à son poste… comme celui de Steve Mandanda, son ancien portier à l’OM.
  • Ce que l’on sait : Pas grand-chose.
  • Un challenge qui lui irait bien : L’OM. Si Mandanda, vraisemblable priorité olympienne à ce poste, venait à échapper aux dirigeants marseillais, Enyeama serait un choix logique et intelligent pour le remplacer.

Laisser un commentaire