L’UEFA défend l’arbitre de Real-Juve, insulté et menacé

Lisez L'article Original

Placés sous protection policière suite aux menaces qu’ils ont reçues après Real Madrid-Juventus, M. Oliver et sa femme, elle aussi arbitre, ont reçu le soutien de l’UEFA.

Une semaine après, la pilule a toujours autant de mal à passer et Michael Oliver continue d’en faire les frais. Celui qui a accordé un penalty au Real Madrid face à la Juventus Turin (1-3), à la 93e minute de ce quart de finale retour de la Ligue des champions, a été placé lundi sous protection policière. Lui et sa compagne, qui dirige des rencontres du championnat anglais féminin, sont la cible d’insultes et de menaces, aussi bien par téléphone que sur les réseaux sociaux.

Toutes ne sont sans doute pas sérieuses – on l’espère, en tout cas ! –, mais l’arbitre britannique (33 ans) et sa femme vivent des heures difficiles. Ce coup de sifflet, qui a permis à Cristiano Ronaldo de qualifier les Merengues mercredi dernier à Santiago-Bernabeu, était pourtant justifié, mais il a généré une telle frustration que certains excités lui en veulent encore. Et malheureusement pour elle, son épouse, dont le numéro de mobile a fuité sur Internet, est aussi harcelée.

Alertée, alors que la porte de leur domicile a également été vandalisée, l’UEFA a pris la défense du couple. « Nous sommes en contact avec eux pour leur offrir notre soutien, a confié un parte-parle de l’instance européenne à BBC Sport. Nous sommes convaincus que les autorités prendront les mesures adéquates contre les personnes qui se comportent de manière inappropriée sur et en dehors des réseaux sociaux. » La police britannique, qui a ouvert une enquête, ne laissera rien passer.

Laisser un commentaire