Dijon : Runarsson, un gardien venu du froid

Lisez L'article Original
https://www.lfp.fr/images/photos/home/web/actu//1819-L1-Dijon-Runarsson.jpg

Nouveau gardien du Dijon FCO, Runar Alex Runarsson est également un habitué de la sélection islandaise, qui affronte les Bleus, jeudi, en match amical, à Guingamp.

Arrivé cet été au Dijon FCO, le gardien islandais Runar Alex Runarsson prend ses marques dans un championnat qu’il dit apprécier, à quelques heures du match amical entre l’équipe de France, « la meilleure du monde », et l’Islande, jeudi, à Guingamp.

Son entraîneur Olivier Dall’Oglio décrit l’actuel gardien numéro 2 de l’Islande, que son pays annonce dans l’habit du numéro 1 à l’avenir, comme « très bien adapté, pointilleux, professionnel, exigeant envers lui-même ». « Il a livré de bonnes performances, même si, depuis quelques matchs, il semble marquer le coup mentalement, comme toute notre équipe d’ailleurs », poursuit le technicien dijonnais, pour qui le joueur « doit encore apprendre à mieux connaître les codes du club ». « Il comprend le français, parle quelques mots. Il prend des cours pour progresser. »

A Dijon, Runarsson a succédé à Baptiste Reynet, transféré au Toulouse FC. « Quand nous avons découvert son profil, l’intérêt a tout de suite été fort », avait confié le responsable du recrutement au DFCO, Sébastien Larcier, à l’officialisation de son arrivée. « Il est doué techniquement, n’a pas peur de jouer haut et possède un bon jeu au pied. Il est complet, avec du tempérament et du charisme », avait-il poursuivi.

« Cela ne fait pas longtemps que je joue en Ligue 1 Conforama mais c’est un championnat conforme à ce que j’envisageais. Tactiquement, le niveau est très élevé. Il y a une dimension physique qui rend les matchs très disputés, parfois fermés », estime de son côté l’Islandais après neuf journées de championnat.

Déroute islandaise

Il a signé pour quatre ans au Dijon FCO après être passé par le KR (Knattspyrnufélag Reykjavikur, 1ère division islandaise) puis Nordsjaelland (1ère division danoise).

Avec le DFCO, actuel 16e de Ligue 1 Conforama malgré ses trois victoires initiales, Runarsson (2 sélections) aura l’occasion de se frotter à Kylian Mbappé et Neymar le 15 décembre à domicile. En attendant ce rendez-vous, il ne tarit pas non plus d’éloges pour les Bleus.

« L’équipe de France est la meilleure du monde, pas la meilleure d’un tournoi. Elle est capable de prendre le jeu à son compte face à des adversaires plus faibles, comme de laisser le ballon face à des équipes de son niveau, pour mieux les contrer. C’est aussi une équipe qui sait pratiquer un jeu offensif », analyse-t-il.

« Au niveau de son attaque, avec Olivier Giroud, Mbappé, Ousmane Dembélé ou Antoine Griezmann, elle possède des joueurs de très haut niveau, parmi les meilleurs du monde. »

De son côté, l’Islande vient d’être mise en déroute par la Suisse (6-0) et la Belgique (3-0), deux rencontres qu’il a suivies du banc de touche comme c’était déjà le cas au Mondial en Russie où il faisait partie de la liste des 23 Islandais.

« Notre sélection a vécu un mois de septembre difficile. La défaite contre la Suisse a été un choc. Pour moi, c’est un accident. La Belgique était beaucoup plus forte, le score est logique. On a encaissé beaucoup de buts alors que notre point fort est pourtant la défense », constate le portier dijonnais. 

« Nous avons un nouveau sélectionneur (le Suédois Erik Hamren nommé en août, ndlr). Il n’a pas eu de matches amicaux pour mieux connaître son équipe. Sa méthode de travail est différente de celles de ses prédécesseurs, on doit s’habituer », plaide-t-il encore.

Rendez-vous donc le jeudi 11 octobre, à 21h, pour ce match amical entre les Bleus et l’Islande du Dijonnais Runar Alex Runarsson.

> Payet de retour chez les Bleus

> Bleus : Ndombele appelé

Laisser un commentaire