Comment le PSG a fêté son titre: la triste nuit des Parisiens

Lisez L'article Original

Sans débordement ni excès, les joueurs parisiens ont fêté sagement leur nouveau sacre national dimanche soir, après le carton face à Monaco (7-1). Avec le souci de se projeter sur leur demi-finale de Coupe de France à Caen ce mercredi (21h05).

Décidément, ce septième titre de champion de France n’aura enflammé que la pelouse du Parc des Princes, où Monaco, le champion sortant, a explosé dimanche soir (7-1). L’absence d’ambiance dans les tribunes a suscité la colère de Nasser Al-Khelaifi et même les joueurs du PSG ont évité tout excès d’euphorie après la rencontre. Tout au plus a-t-on sacrifié dans les vestiaires au rituel de la douche au champagne, rapporte Le Parisien, qui explique à quel point les coéquipiers de Thiago Silva ont été sages dans la nuit parisienne qui a suivi.

L’expression sans doute là aussi de cette saison ratée, quoi qu’il arrive après le nouvel échec cuisant subi en Ligue des champions, même si le club de la capitale parvient à réaliser un nouveau triplé national. Le vestiaire des nouveaux Champions de France a ainsi visiblement respecté la consigne présidentielle de ne pas faire n’importe quoi à trois jours d’une demi-finale de Coupe de France à jouer face à Caen mercredi (21h05).

David Luiz dans les parages 

Pas de folies donc, mais de simples dîners en petit comité et surtout en ordre dispersé, ce qui en dit long sur la cohésion du groupe à ce stade de la saison. On ne sera pas surpris d’apprendre qu’Unai Emery a fêté ce premier… et plus que probable dernier titre de champion de Ligue 1 avec le PSG avec sa famille, des amis et certains membres de son staff. Que Thomas Meunier a rejoint son restaurant préféré italien préféré Chez Zino dans le XVIIe arrondissement ou encore qu’Antero Henrique, le Directeur sportif du club, lui aussi en sursis, a été aperçu autour d’une table en compagnie de… David Luiz, actuel joueur de Chelsea, sacré avec Paris en 2015 et 2016.

Enfin, puisqu’il y avait bien un Neymar pour assister à ce sacre sans grande saveur, le papa de l’attaquant star du PSG, qui continue de se soigner au Brésil, a lui arrosé ce premier titre du fiston avec l’agent Pini Zahavi, acteur décisif du transfert le plus cher de l’histoire.   

Laisser un commentaire