Manchester United : Paul Pogba commence sérieusement à se poser des questions

Lisez L'article Original
http://www.footmercato.net/images/a/discussion-houleuse-entre-jose-mourinho-et-paul-pogba-face-a-tottenham_220650.jpg

Les images avaient fait le tour des réseaux en juillet dernier. Romelu Lukaku venait surprendre Paul Pogba dans sa villa de Manchester, pour lui annoncer son arrivée chez les Red Devils. Tout sourire, le milieu de terrain accueillait avec plaisir ce nouvel élément pour booster l’attaque d’une équipe de Manchester United toujours plus ambitieuse. Revenu au bercail en 2016, pour parfaire un chapitre inachevé et remporter des titres, après quatre saisons passées à la Juventus, Paul Pogba a perdu son sourire en ce début d’année 2018. Distancé par le voisin de City, Manchester United compte 16 points de retard sur le leader de Premier League. Vainqueurs de la Ligue Europa la saison dernière, les Red Devils voient leur objectif numéro un s’envoler, à onze journées de la fin du championnat. Dans ce cas là, le coach cherche des coupables. Et José Mourinho est du genre à n’épargner personne.

Dimanche, à Newcastle, comme dix jours auparavant, à Londres, face à Tottenham, les Red Devils se sont inclinés (1-0). Et à chaque fois, le coach lusitanien a décidé de sortir Paul Pogba à l’heure de jeu. Entre-temps, le milieu de 24 ans s’est retrouvé à occuper une place inattendue, à Old Trafford, face à Huddersfield. Sur le banc. La faute à un échange tendu entre les deux hommes lors de la défaite des Red Devils à Wembley, face aux Spurs (2-0). Une scène où l’on voit le coach reprocher à son joueur de ne pas faire les efforts pour se replier. Alors que Paul Pogba restait sur une série de 36 matches sans défaite en Premier League, il s’est alors retrouvé dans une situation inhabituelle. Au cœur des critiques. Remplacé par Juan Mata face à Tottenham, pour donner de l’allant aux Red Devils et tenter de recoller au score. Soit. Deuxième choix derrière le jeune Scott McTominay lors de la réception d’Huddersfield. Sanction ? Immédiatement remplacé par Michael Carrick après l’ouverture du score des Magpies, à Newcastle. Confirmation du malaise ?

Mourinho calme le jeu, Pogba le remet en cause

S’il est dans les habitudes de José Mourinho de bousculer ses joueurs, voire de les punir, pour mieux les remotiver, le coach lusitanien a plutôt cherché à couper court aux rumeurs qui faisaient état de tensions entre le milieu français et son entraîneur. Après la défaite de Newcastle, ce dernier a déclaré : « Il n’y a aucun problème. Il y a simplement que je voulais qu’on soit meilleurs au milieu face à une équipe qui défendait avec un bloc très bas. » À l’issue de la rencontre remporté par les Red Devils face à Huddersfield, lors de laquelle Pogba n’était pas titulaire : « Mon intention n’était pas de punir quiconque. J’ai fait des changements par rapport aux caractéristiques de l’équipe adverse ». Avant de se lancer dans un discours élogieux sur le jeune Scott McTominay, titulaire en lieu et place de l’international français. « Je trouve que ce gamin a l’envie de récupérer le ballon. Il essaie de le récupérer haut et quand il l’a, il joue simple. Parfois, le génie, c’est la simplicité. » La simplicité, peut-être ce qui fait défaut à Paul Pogba, aux yeux de José Mourinho.

Si le coach portugais cherche à esquiver devant la presse, selon l’Equipe, qui cite l’entourage du joueur, les relations seraient très tendues entre Paul Pogba et José Mourinho. Au-delà de l’épisode de Wembley, bien conscient qu’il n’est pas dans la forme de sa vie, le milieu de terrain s’interrogerait sur le projet de jeu du technicien lusitanien. Déçu par le football pratiqué par son équipe, Pogba ne cache même plus sa frustration sur le terrain. Réinstallé à Manchester depuis juillet 2016, quatre ans après un premier passage manqué, Paul Pogba n’a clairement pas encore explosé dans le nord de l’Angleterre. La faute à un manque de soutien et d’ambition du club ? Toujours selon le quotidien sportif, Paul Pogba aurait même fait part de son regret d’être revenu au bercail. Transféré de la Juventus pour 110 millions d’euros, il ne s’attendait pas à ce que le projet qui lui avait été proposé prenne une telle tournure. Un projet qu’il avait pourtant essayé de vendre à ses partenaires de l’équipe de France, Antoine Griezmann en tête, pour tenter de les attirer chez le deuxième de Premier League.

Mauvaise passe ou constat d’échec, si la réalité du projet mancunien n’est pas rose et si le milieu de terrain traverse une période de trouble, son avenir chez les Red Devils reste difficilement contestable. Sous contrat jusqu’en 2021 avec Manchester, Paul Pogba est également intimement lié à la marque aux trois bandes, équipementier des Red Devils, qui verse un sacré pactole au club. Un accord, qui a débuté lors de la saison 2015-2016, qui porte sur dix ans pour un montant minimum de 750 millions de livres (environ 942 millions d’euros) ! Si le rêve de Paul Pogba était d’un jour revêtir le maillot du Real Madrid, il semble très peu probable que le natif de Lagny-sur-Marne abandonne son autre objectif : écrire l’histoire de Manchester United après un premier épisode manqué. En attendant, Paul Pogba doit retrouver de la confiance en vue de la Coupe du Monde 2018.

Laisser un commentaire