Mercato – Hart, Nasri, Bony : les poids morts de Manchester City

Lisez L'article Original

Manchester City doit se débarrasser de trois joueurs qui lui coûtent cher en salaire. Sous peine de ne pas satisfaire les exigences de Pep Guardiola.

Aucun titre. Pep Guardiola a bouclé sa première année sur le banc de Manchester City sur un bilan décevant. Une saison blanche qui le pousse à faire des choix forts lors de ce mercato. Mais au delà de dépenser sans compter, le manager a été clair. Si Caballero, Zabaleta, Sagna ou Clichy n’ont pas été prolongés et ont d’ores et déjà fait leurs valises, d’autres sont vivement invités à aller voir ailleurs. Joe Hart, Samir Nasri et Wilfried Bony en font partie. Les Citizens dépensent plus de 450 000€ en salaire hebdomadaire pour les trois joueurs. C’est beaucoup trop pour des éléments devenus indésirables. Ils sont invités à se trouver un nouveau point de chute pour que le technicien ait enfin les moyens de ses ambitions.

Actu mercato – Toutes les infos et rumeurs de transferts en direct

Hart chez le rival ?

Le premier à avoir compris que son avenir se dessinait ailleurs qu’à City, c’est Joe Hart. En misant 40 millions (!) sur le jeune gardien Ederson, les Citizens ont par la même occasion envoyé un message au Britannique de 30 ans. Déjà barré par Claudio Bravo, qui a en plus brillé lors de la Coupe des confédérations, le portier ne se fait guère d’illusions. Un départ est inéluctable. D’autant que son prêt au Torino la saison dernière n’a pas convaincu grand monde. Au point que cet été, ça ne se bouscule pas au portillon pour l’attirer. Outre-Manche, la presse parle d’un intérêt de Manchester United si David De Gea venait à quitter l’Angleterre. Skyblue depuis 2006, pas sûr qu’il soit prêt à évoluer sous le maillot du grand rival. Newcastle serait récemment entré dans la danse. Dans tous les cas, il faudra débourser pas moins de 28 millions pour contenter le club mancunien.

Nasri à court d’options

Samir Nasri avait bien cru vivre un retour en grâce après un début de saison réussi à Séville. Son jeu s’est pourtant peu à peu délité, achevant de convaincre le club andalou de ne pas lever l’option d’achat estimée à 19 millions d’euros. Guardiola, lui, n’en veut pas plus que la saison dernière. D’autant moins que le secteur offensif affiche complet : Sterling, De Bruyne, Sané, Nolito, David et Bernardo Silva… À 30 ans, l’ancien international est poussé vers la sortie. Problème, les offres ne sont pas nombreuses. Besiktas ou Galatasaray prennent des allures de porte de sortie inespérée pour celui qui déçoit depuis quelques saisons. Les deux clubs turcs seraient disposés à aligner les 13M€ exigés par Man City. Le milieu de terrain serait également dans le viseur du Shanghai Shenhua. Il pourrait ainsi se laisser tenter par un contrat XXL et une destination exotique. Pour le plus grand plaisir des Skyblues.

Mercato d’été 2017 : tous les transferts officialisés (montants, durée de contrat…)

Bony veut faire de la résistance

Si les deux précédents se sont résignés à quitter Manchester, Wilfried Bony ne veut pas se résoudre à abandonner. Arrivée en 2015 dans le nord de l’Angleterre, il n’est jamais parvenu à s’imposer et encore moins à convaincre. Son prêt à Stoke City la saison dernière n’a pas non plus rassuré sur son niveau de jeu. L’international ivoirien a donc été placé sur la liste des départs mais s’est mis en tête de rester du côté de l’Etihad Stadium et prouver ses qualités à son coach. Plusieurs clubs anglais de moitié de tableau se sont manifestés mais il privilégierait le projet sportif. Manchester City aura un peu plus de difficultés à se défaire de Bony, dont le prix est estimé à 20 millions d’euros. Il devra pourtant se montrer ferme afin de dégraisser au maximum et ainsi continuer à faire des folies sur le marché des transferts.

Laisser un commentaire